Un chèque énergie complémentaire et exceptionnel de 100 euros

Un chèque énergie complémentaire et exceptionnel de 100 euros

Dans le contexte actuel inédit de forte hausse du prix des énergies, électricité et gaz, le Gouvernement a décidé d’attribuer un chèque énergie supplémentaire et exceptionnel de 100 € aux 5,8 millions de ménages français déjà bénéficiaires du chèque énergie pour l’année 2021. Les chèques énergie exceptionnels sont envoyés à leur bénéficiaire par courrier, à leur domicile, durant le mois de décembre 2021, à l’exception des bénéficiaires qui ont choisi d’attribuer automatiquement leur chèque à leur fournisseur. Ceux-ci recevront à partir du 22 décembre, par courrier ou par courriel la confirmation de l’attribution de leur chèque énergie par leur fournisseur.
Aucune démarche n’est nécessaire pour les bénéficiaires pour recevoir ce chèque énergie exceptionnel. Avec cette aide financière, les ménages bénéficiaires pourront payer :

  • Les factures des fournisseurs d’électricité, de gaz, de fioul domestique ou d’autres combustibles de chauffage (bois, etc.).
  • Les charges de chauffage incluses dans les redevances de logements-foyers conventionnés à l’aide personnalisée au logement (APL), ainsi que dans les EHPAD, les EHPA, les résidences autonomie, les établissements et les unités de soins de longue durée ;
  • Certaines dépenses liées à la rénovation énergétique du logement, réalisées par un professionnel certifié « Reconnu garant de l’environnement » (RGE).

Tous ces professionnels sont tenus d’accepter le chèque énergie. Pour l’utiliser, les bénéficiaires pourront le présenter à leur fournisseur d’énergie par Internet, par courrier ou en mains propres, jusqu’au 31 mars 2023.

D’autres mesures face à la hausse du prix des énergies

D’autres mesures ont également été mises en place par le Gouvernement afin d’aider les Français à faire face à la hausse du prix des énergies :

  • Un bouclier tarifaire pour les prix de l’électricité et du gaz avec : le gel des tarifs réglementés de vente du gaz naturel à leur niveau en vigueur au mois d’octobre, alors que le tarif aurait augmenté de 46 % entre octobre et décembre en l’absence de gel ; ainsi que la limitation de la hausse en février prochain du tarif réglementé de vente de l’électricité à 4 %, au lieu d’une hausse qui est aujourd’hui évaluée à plus de 20 %.
  • L’indemnité inflation d’un montant de 100 €, qui sera attribuée aux 38 millions de personnes résidant en France dont le revenu net mensuel est inférieur à 2 000 euros, entre décembre 2021 et février 2022.

> Découvrez le simulateur d’éligibilité au chèque énergie

Partager cette information :


Emplacement du bandeau publicitaire 728x90 px en Bas de page

Articles sur le même sujet

Le fonctionnement d’une centrale nucléaire

Découvrez en vidéo comment fonctionne une centrale nucléaire. La production d’électricité est issue de la chaleur qui se dégage de

Uponor équipe le fermenteur du GAEC de la Foultière

Les trois associés du GAEC de la Foultière à Roche-sur-Linotte, un Groupement agricole d’exploitation en commun, ont décidé de moderniser

Prix du gaz naturel en France et en Union Européenne en 2014

En 2014, le prix du gaz naturel pour les ménages a augmenté de +4,1% en France, et de +2,4% dans