Uponor équipe le fermenteur du GAEC de la Foultière

Les trois associés du GAEC de la Foultière à Roche-sur-Linotte, un Groupement agricole d’exploitation en commun, ont décidé de moderniser entièrement leur exploitation. Pour répondre aux besoins de développement durable et assurer la rentabilité de leur site, une unité de méthanisation a été installée dans le but de valoriser les déchets en énergie. Uponor est intervenu au côté de Biogaz ingénierie et CH4 Biogaz pour la conception et la réalisation de ce projet de production de biogaz destinée ensuite à la production d’électricité.

Uponor équipe le fermenteur du GAEC de la Foultière

DR

Le GAEC de la Foultière, de type polyculture élevage, près de 300 hectares sur lequels sont cultivés du maïs, du blé et du colza, fait sécher et vend ses récoltes sans passer par une coopérative agricole. Il assure également une production laitière avec 80 Prim’Holstein qui passent chaque jour dans deux robots de traite. Afin de pérenniser son activité et réduire ses déchets agricoles (fumier, lisier, herbe, refus d’alimentation des animaux…), le GAEC a décidé de mettre en place une solution de valorisation énergétique.
Biogaz Ingénierie et CH4 Biogaz accompagnent leurs clients depuis plus de 10 ans dans la conception, la construction et l’exploitation de stations de méthanisation au travers de leur expertise sur chaque phase de vie du projet. Ils ont proposé au GAEC de la Foultière de mettre en place un digesteur et un post-digesteur incluant une solution de type « Plancher chauffant ». C’est dans ce cadre qu’ils ont fait appel à Uponor, dont le système rayonnant a été intégré aux parois en béton du digesteur pour chauffer la matière fermentescible sans air et sans lumière et ainsi former du biogaz et des digestats.
Les systèmes de méthanisation d’Uponor s’adaptent aussi bien aux réservoirs en béton qu’en acier et peuvent être installés à l’intérieur ou à l’extérieur de la paroi du fermenteur. En chauffant continuellement le fermenteur tout au long de l’année, la solution garantit le niveau de production de biogaz (gaz renouvelable). En effet, chaque chute de température peut avoir un impact sur le processus de fermentation et ainsi dégrader le cycle de valorisation des déchets agricoles.

Installation du méthaniseur avec les tubes PE-Xa d’Uponor

Uponor Biogaz GAEC de la Foultière

DR

Deux fois 3 600 mètres linéaires de tubes en PE-Xa Uponor ont étés positionnés sur le treillis à l’intérieur du voile béton des 2 cuves. Un coffrage a ensuite été réalisé pour couler la dalle de béton qui permet une répartition uniforme de la chaleur. Grâce à ce procédé, le digesteur et le post-digesteur vont participer à la phase de production du biogaz.
Les tubes Uponor en polyéthylène réticulé haute pression permettent la formation d’un réseau composé essentiellement de macromolécules de PE lors du processus de production. De plus, ils sont étanches à l’oxygène, conformément à la DIN 4726.

Un process simple

Le digesteur de 6 mètres de hauteur est prévu pour chauffer à 48°C avec un temps de séjour de 20,5 jours et le post-digesteur pour chauffer à 43°C pendant 21,8 jours. Le processus commence par la création d’un bouchon fibreux poussé dans l’incorporateur. La matière solide est ensuite mélangée aux lisiers et dirigée vers une pompe broyeuse qui finit de préparer la matière pour la couper en morceaux et l’incorporer directement dans la fosse d’hydrolyse.
Ce projet permettra, à terme, de produire près de 2 millions de kW par an, soit l’équivalent des consommations électriques de 450 foyers. L’électricité ainsi produite à partir du gaz renouvelable est réinjectée sur le réseau public pour être consommée par des Particuliers et des entreprises.

O.R.

Partager cette information :


Articles sur le même sujet

En croissance, l’énergéticien Enercoop a de fortes ambitions

Enercoop, fournisseur d’électricité exclusivement d’origine renouvelable, poursuit sa croissance et vise 150 000 clients à l’horizon 2020. « Notre croissance

Limitation des rattrapages de facturation d’énergie à 14 mois

L’interdiction des rattrapages de facturation d’énergie (électricité, gaz naturel) de plus de 14 mois entre en vigueur. Le médiateur national

-Flash- Départ de feu maîtrisé dans la centrale de Flamanville

Déclaration d’EDF au sujet de la centrale nucléaire de Flamanville : Partager cette information :