L’énergie efficace

L'énergie efficace

Ce livre donne le point de vue d’un dirigeant d’une grande entreprise fournisseuse d’énergie sur la question énergétique. Son auteur, Franck Bruel, a rejoint Engie en 2016 au poste de directeur général adjoint. Alors que, dans le cadre de la transition énergétique, le discours de la majorité des acteurs politiques et économiques est focalisé sur les énergies renouvelables, Franck Bruel, lui, évoque d’abord l’efficacité énergétique qu’il positionne comme la priorité. « Chaque pays, chaque continent va s’orienter vers un bouquet d’énergies sur mesure, adapté aux ressources locales, à ses besoins. Mais c’est en investissant d’abord dans l’efficacité énergétique qu’il abaissera le niveau de capacité minimum pour répondre aux besoins », introduit-il. Ainsi, son attention n’est pas concentrée uniquement sur les énergies renouvelables : « Que l’on consomme du fossile, de l’éolien, du nucléaire ou de la chaleur géothermique, on sera néanmoins toujours d’accord pour préserver la ressource ». Le sous-titre de son livre « Quand moins et mieux font plus » est une autre façon de dire que l’énergie la plus verte est celle que l’on ne consomme pas. Il va jusqu’à affirmer qu’« il faut considérer l’efficacité énergétique comme une source d’énergie à part entière ».
Si d’ores et déjà 50 à 75% de la dépense énergétique seraient économisés après isolation dans le bâtiment, à l’avenir les villes seront mieux éclairées pour moins cher avec un éclairage LED intelligent dirigé vers la chaussée. La recherche avance sur les O-LEDs (O pour organique) dont les performances seront supérieures aux LED, et certains rêvent très sérieusement à « la fenêtre qui émettra de la lumière ».
Pour Franck Bruel, les outils digitaux en notre possession ne feront qu’accroître l’impact de l’efficacité énergétique. « Le numérique nous rendra capable de connaître et de piloter au plus près nos productions et consommations d’énergie, à l’échelle d’une chambre, d’une maison », écrit-il, « la multiplication des sources d’énergie et d’électricité sur un territoire crée une complexité de gestion qui ne sera pas insurmontable grâce au numérique ». Ce cercle vertueux ne fonctionne néanmoins que lorsque chacun consent à partager ses données personnelles. « Certes, le niveau global d’énergie consommée peut sembler ne pas être une données sensible. Mais elle peut renseigner sur la présence et l’absence au domicile, son niveau d’équipement, le nombre probable d’occupants », reconnait-il. Un problème de société.

  Acheter le livre

– Titre : L’énergie efficace – Quand moins et mieux font plus
– Auteur(s) : Franck Bruel
– Editeur : Débats Publics
– Pagination : 258 pages

Partager cette information :

Mots-clés attribués à cet article :
efficacité énergétiqueénergienumérique

Articles sur le même sujet

Volets roulants et rafraîchissement de l’habitat en été

Les volets roulants sont très appréciés des consommateurs car ils offrent un meilleur confort au quotidien. En plus de bloquer

-Tribune libre- Transformation digitale : Oiseau ou avion ?

Robert Bentz, le directeur adjoint de FWA, revient sur les grands enjeux de la transformation digitale des entreprises et la

Sortie du magazine Maison et Energie N°04

Le numéro 04 du magazine numérique Maison et Energie vient de paraître. Au Sommaire du N°04 : ACTUALITÉS Suivez toute