Eurodecision améliore la solution d’autoconsommation MyLight

Eurodecision améliore la solution d’autoconsommation MyLight

DR

MyLight Systems a fait appel aux mathématiciens d’Eurodecision, société experte en intelligence artificielle et en big data (données numériques de masse), afin d’intégrer dans sa solution d’autoconsommation solaire des algorithmes plus puissants basés sur du Machine Learning (apprentissage automatique). « Jusqu’à maintenant, nos prévisions étaient réalisées à partir d’une équation mathématique. La limite de cette technique est que nous ne pouvions pas faire de spécifiques propres à chaque maison », explique Ondine Suavet, co-fondatrice de MyLight Systems. « Maintenant que nous avons collecté un volume de données suffisant, nous sommes en mesure de faire des prévisions beaucoup plus fines, sur-mesure, spécifiques à chaque maison, sur la base de son historique ou par comparaison dans le cas d’une nouvelle installation ». La solution MyLight Systems est de connecter des panneaux photovoltaïques à un système de gestion global composé d’une unité centrale, d’un thermostat, de prises intelligentes et d’un logiciel de gestion. Elle permet à ses utilisateurs de produire et consommer leur propre énergie solaire et de réduire la facture d’électricité.
Pour réaliser cette montée en version, Eurodecision enrichi les trois algorithmes qui sont au cœur de la solution MyLight Systems. Le premier permet de prédire la production des panneaux solaires en se basant sur les données historiques de la maison et les prévisions météo. Le second algorithme permet de calculer plus finement les prévisions de consommation d’électricité. Les mathématiciens d’Eurodecision déterminent les habitudes des appareils électriques : les heures de fonctionnement en semaine et en week-end, le jour, la nuit… Pour un nouvel abonné, Eurodecision calcule la consommation par comparaison sur des maisons présentant les mêmes caractéristiques. Enfin, à l’aide des deux premiers, le troisième algorithme d’autoconsommation de la maison a comme objectif de planifier les appareils électriques (chauffages, machine à laver etc.) pour autoconsommer le plus possible de façon à réduire au maximum les dépenses d’électricité.
Grâce à ces trois algorithmes, basés sur des données historiques, MyLight Systems fonctionne en auto-apprentissage : plus la solution va fonctionner, meilleures seront ses performances. « Nous sommes vraiment ravis de notre collaboration avec les experts d’Eurodecision qui s’intègrent parfaitement à nos équipes et qui nous donnent accès à des technologies très pointues. Nous allons apporter plus de services à nos clients », se réjouit Ondine Suavet.

O.R.

Partager cette information :

Mots-clés attribués à cet article :
autoconsommationélectricitéénergie solairemylight systems

Articles sur le même sujet

Le verre SunEwat XL produit de l’électricité

Pour les projets nécessitant des solutions BIPV (Building Integrated Photovoltaics) qui intègrent des éléments générateurs d’électricité dans les matériaux de

Construire son cuiseur solaire et savoir l’utiliser

Avez-vous jamais rêvé de cuisiner… depuis votre chaise longue, tranquillement alangui tandis que votre repas mijote doucement sous les rayons

Paris : MyLight inaugure un immeuble en autoconsommation solaire

Mardi dernier, MyLight Systems a inauguré un immeuble parisien en autoconsommation solaire optimisée en présence de Célia Blauel, maire-adjointe chargée