Chauffage : les aides financières 2021 pour passer du fioul au gaz

Suite aux décisions du gouvernement, le chauffage au fioul devrait être abandonné à compter du 1er janvier 2022. Le projet de décret du gouvernement impose en effet aux nouvelles installations de chauffage et/ou production d’eau chaude sanitaire de n’utiliser à titre principal que des combustibles dont les émissions directes de gaz à effet de serre (GES) ne dépassent pas 250 gCO2eq/kWh (grammes d’équivalent CO2 par kilowattheure), excluant de fait les équipements fonctionnant principalement au fioul ou au charbon, trop polluants.
En cas de panne définitive, il serait donc impossible de remplacer une chaudière au fioul par une autre chaudière de même type à partir du 1er janvier 2022. Seront exemptés les logements ne pouvant être raccordés aux réseaux de chaleur ou de gaz et pour lesquels la pose d’un nouvel équipement de chauffage électrique nécessiterait des travaux de renforcement sur le réseau de distribution public d’électricité, ainsi que ceux dont les caractéristiques techniques empêchent la conversion au gaz ou à une autre source d’énergie.

La chaudière gaz THPE et la PAC hybride gaz

Chauffage : les aides financières 2021 pour passer du fioul au gaz

DR ©

Le gaz est une alternative au fioul disponible immédiatement. Pour tous les logements situés à proximité du réseau de distribution de gaz, le remplacement d’une chaudière à fioul par une chaudière à gaz à Très Haute Performance Energétique (THPE) est une solution performante qui permet de faire des économies : jusqu’à 30 % d’économie d’énergie par rapport à une ancienne chaudière à fioul et jusqu’à 35 % d’économies sur la facture annuelle, selon GRDF. Le coût d’achat d’une chaudière THPE est en moyenne de 4 000 € (hors aides).
Autre solution gaz éprouvée en maison individuelle, la pompe à chaleur hybride gaz se compose d’un module gaz à très haute performance énergétique et d’un module pompe à chaleur électrique. Un système de régulation intelligent et automatisé permet d’optimiser le fonctionnement et la performance des deux modules. La PAC hybride gaz permet de réaliser jusqu’à 40 % d’économies d’énergie sur la consommation de chauffage et d’eau chaude en remplacement d’une ancienne chaudière fioul, toujours d’après GRDF.

Chiffres clés

On estime à 1,1 million le nombre de logements qui pourraient passer au gaz sur les 4,1 millions de logements qui se chauffent actuellement au fioul, soit 750 000 maisons individuelles et 350 000 logements collectifs.
En 2020, malgré l’impact de la crise sanitaire, GRDF a accompagné la conversion du fioul vers le gaz de 30 750 logements existants, parmi lesquels 13 600 logements en chauffage collectif permettant une réduction annuelle de 80 500 tonnes de CO2. L’objectif est fixé à 40 800 logements pour l’année 2021. Dans les 10 prochaines années, 500 000 logements chauffés au fioul pourraient être chauffés au gaz.

Les aides financières 2021

En 2021, les aides de l’Etat viennent renforcer l’accessibilité des équipements gaz pour tous les ménages, avec des variations en fonction du niveau de revenus. L’Etat propose des mesures incitatives au remplacement des anciennes chaudières à fioul dont peuvent notamment bénéficier les chaudières à gaz THPE et les PAC hybrides gaz. Ces aides de l’Etat favorisent les conversions en maisons individuelles. En remplaçant une ancienne chaudière à fioul par un équipement gaz dernière génération, l’utilisateur peut bénéficier, selon ses revenus :

  • D’une prime CEE ;
  • De MaPrimeRénov’ pour un nouvel équipement et l’abandon de l’ancienne cuve de stockage ;
  • De l’éco-prêt à taux zéro ;
  • De la TVA à taux réduit (5,5 %) ;
  • Des aides locales proposées par certaines régions ou collectivités.

Cas des rénovations globales

Le gouvernement encourage les rénovations globales pour tous les ménages souhaitant combiner plusieurs types de travaux de rénovation énergétique (bouquet de travaux). Conditionnées à l’atteinte d’un objectif global d’économies d’énergie, les aides à la rénovation globale sont actuellement au nombre de trois :

  • La prime CEE « coup de pouce rénovation globale » pour tous les ménages ;
  • Le forfait rénovation globale de MaPrimeRénov’ pour les ménages aux revenus intermédiaires et supérieurs ;
  • L’offre Habiter Mieux Sérénité selon les profils ;

De plus, le gouvernement a mis en place des bonifications :

  • Bonus « sortie de passoire thermique » : si les travaux réalisés par les ménages permettent au logement de quitter la classe énergétique F ou G au sens du DPE ;
  • Bonus « bâtiment basse consommation » : si les travaux réalisés par les ménages permettent au logement d’atteindre la classe énergétique A ou B au sens du DPE.
Partager cette information :

Mots-clés attribués à cet article :
bâtimentchauffageénergiefioulgazGRDFlogementmaison

Emplacement du bandeau publicitaire 728x90 px en Bas des pages d'Articles

Articles sur le même sujet

Micro et mini-cogénération : les fondamentaux

La cogénération, comment ça marche ? Comment produit-on à la fois de la chaleur, et de l’électricité qui sera utilisée

Sortie du magazine Maison et Energie N°06

Le numéro 06 du magazine numérique Maison et Energie vient de paraître. Au Sommaire du N°06 : ACTUALITÉS Le marché

Entretien avec Techem, installateur de compteurs de chauffage

Bruno Macré : « Le comptage individuel permet d’inclure le paramètre humain dans la chaîne de la consommation des énergies