Bilan économique 2018 des équipements thermiques par Uniclima

Le syndicat des industries thermiques, aérauliques et frigorifiques Uniclima présente un bilan économique de l’année 2018 sur les équipements thermiques dans le Bâtiment avec des analyses par secteur. Rassemblant 87 industriels ou groupes pour près de 23 000 emplois, Uniclima représente les domaines d’activité suivants : la chaleur, y compris la chaleur renouvelable, et la ventilation, pour des applications dans les secteurs résidentiels, tertiaires et industriels.

Chaudières

Marché chaudières 2018

Le marché des chaudières gaz et fioul est globalement à la hausse sur l’année 2018. L’analyse plus détaillée de celui-ci met en évidence d’importantes disparités. S’agissant des chaudières individuelles, le marché a atteint une hausse de +4,8 % en 2018. Le marché des chaudières murales et au sol de puissance utile supérieure à 70 kW est en hausse après une stabilisation du marché en 2017. Ce marché marque un élan dans la rénovation des chaufferies. Sur l’ensemble du marché des chaudières gaz et fioul, la chaudière à condensation a poursuivi sa pénétration et s’établit à 544 000 pièces soit une progression de près de +11 %. La baisse des ventes de chaudières classiques poursuit sa baisse (-18%).
L’évolution des ventes de chaudières à condensation trouve une explication dans les chiffres de la construction neuve de début d’année d’une part et dans la rénovation tout particulièrement sur les premiers mois de l’année 2018.
Ces tendances se sont inversées sur les derniers mois de l’année notamment par l’effet conjugué de la suppression du CITE et des annonces des pouvoirs publics contre les chaudières fioul. Sur ce sujet, il est clairement établi que la suppression du crédit d’impôt pour les chaudières fioul a eu un effet défavorable sur ce segment où l’on trouve pourtant le parc le plus ancien.

Marché chaudières à gaz et à fioul 2018

Le « petit » marché des PAC hybrides s’élève à 2 800 pièces sur la base des répondants. Cet équipement souffre d’une faible progression dans la maison individuelle neuve. Il est stable à la baisse par rapport à 2017.

Brûleurs à air soufflé (gaz et fioul)

Le marché des brûleurs livrés en caisse a été stable sur 2018 : +0,5 %. Cette stabilité est à mettre en relation avec :
– Une légère hausse des ventes des brûleurs fioul, signe d’un remplacement/réparation à minima ;
– Une baisse des ventes des brûleurs gaz.

Livraison brûleurs 2018

Radiateurs de chauffage central à eau chaude

Le marché du radiateur à eau présente une baisse d’environ 2 %. Le marché du remplacement des radiateurs à eau, très faible, ne permet pas de compenser la faiblesse du marché du neuf.
Le marché des sèches-serviettes eau-chaude et mixtes poursuit sur sa progression de 2017 et affiche une progression de +2,4 %.

Marché français radiateurs à eau 2018

Equipements à énergies renouvelables (EnR)

Chaudières à bois

Marché chaudière biomasse 2018

Les livraisons de chaudières biomasse s’établissent à 10 900 pièces en 2018 contre 10 700 en 2017. Le marché global progresse à nouveau en 2018, de +2%, après une année 2017 qui affichait le retour de ce marché à la hausse.

Marché chaudière à bois 2018

Le marché se compose désormais de plus de 60% de chaudières à chargement automatique et de moins de 40% de chaudières à chargement manuel. On note une inversion de la part des chaudières manuelles qui étaient majoritaires jusqu’alors. Les chaudières à chargement manuel régressent de près de 20% par rapport à 2017. C’est un marché de renouvellement d’anciennes chaudières à bûches, pour ceux qui, souvent, bénéficient de leur propre ressource en bois. Ces équipements répondent à la problématique de la précarité énergétique.
Les chaudières à chargement automatique dont la très grande majorité sont des chaudières à granulés, progressent fortement de +46%, après une année 2017 également en progression.  Ces chaudières dominent désormais le marché. Elles s’installent majoritairement en rénovation, en remplacement de chaudières au fioul, par exemple.
Les annonces faites sur le remplacement du fioul ainsi que la hausse des taxes sur les énergies fossiles expliquent la croissance en 2018 sur le marché des chaudières bois.

Solaire thermique

Marché français solaire thermique 2018

Le marché solaire thermique affiche un léger retrait de -4% par rapport à 2017 avec une surface totale de capteurs installés de 50 000 m² en 2018 contre 51 900 m² en 2017. Après plusieurs années de baisse à 2 chiffres, le marché semble se stabiliser, principalement grâce au segment du collectif qui est désormais devenu le principal marché porteur.

Marché français solaire thermique 2018

Les livraisons de chauffe-eau solaires individuels (CESI) s’établissent à 4 600 unités en 2018 contre 5 500 en 2017, soit une baisse de -16% pour la 10ème année de baisse consécutive.
Le CESI ne parvient pas à s’implanter dans la maison neuve, fortement concurrencé par l’eau chaude thermodynamique (CET ou PAC double service) et par le photovoltaïque, autre compétiteur EnR.
Concernant les systèmes solaires combinés (SSC), on compte 340 pièces pour l’année 2017, comparées à 300 en 2017, soit une hausse de +13% après des années de baisse pour un segment qui demeure toutefois un marché de niche.
Cet équipement trouve difficilement sa place dans l’existant en France, alors qu’il représente plus de 50% du marché allemand. La surface moyenne de capteurs par équipement individuel se stabilise pour les CESI à 3,3 m² et pour les SSC à 13 m².
Les livraisons de capteurs, destinés aux immeubles d’habitation collectifs ou aux bâtiments tertiaires, retrouvent le chemin de la croissance après une baisse durant 5 années consécutives, pour atteindre 30 000 m² de capteurs contre 29 100 m² en 2017, soit une hausse de +3%. Ce segment, qui représente désormais 60% du marché, semble enfin se stabiliser.
Avec la RT2012, en collectifs neufs il est autorisé de consommer jusqu’à 57,5 kWh/m².an (contre 50 kWh/m².an pour l’individuel). De plus, le collectif neuf n’est pas soumis à une exigence EnR. Ces deux faits expliquent l’absence de solaire collectif.

Pompes à chaleur

Marché pompe à chaleur 2018

Aérothermie sur vecteur eau

La croissance aura été constante tout au long de 2018, progression à deux chiffres. Il est à noter que le marché de la rénovation a augmenté plus rapidement que le marché du neuf, même si ce dernier a été soutenu.
Il reste une inconnue sur la tenue du marché du neuf puisque les derniers chiffres sont en baisse. Avec une progression de +16% sur ce marché notons la belle progression des bi-bloc (+16%) qui représentent 90 % du marché des PAC.

Evolution marché PAC 2018

Géothermie sur vecteur eau

Ce marché représente une petite part des PAC, près de 3 000 pièces au total, dont la majorité se fait dans les technologies Eau/Eau et Eau Glycolée/Eau.

Evolution marché PAC géothermique 2018

Après 10 ans de baisse le marché se stabilise cette année. Cette technologie est adaptée à certains projets et doit pouvoir continuer à trouver sa place dans le panel des solutions proposées sur le marché.

Chauffe-eau thermodynamique

Encore une très belle année pour les chauffe-eau thermodynamiques sur le marché avec un peu plus de 100 000 pièces. Ce produit répond particulièrement pour répondre à la part EnR dans les programmes neufs. Ce chiffre est sans doute à mettre en regard des programmes enclenchés il y a 18 mois et dont on voit les effets aujourd’hui.

Evolution marché chauffe-eau thermodynamique 2018

Aérothermie sur vecteur air

La progression totale des pompes à chaleur air/air s’élève à +18%, avec une belle augmentation des multi-split (+24%) par rapport aux mono-split qui augmentent de 16%. Ces progressions sont la conséquence des besoins croissant de confort dans les logements. On notera également que le marché du remplacement des machines installées post-canicule de 2003 continue de s’observer.
En 2018, les fabricants de Split Systems ont continué de déployer des gammes fonctionnant avec des fluides affichant des PRG jusqu’à 3 fois moins élevé que le 410A (R32). De nouvelles gammes sont en cours de développement et la profession suivra les évolutions de ces changements sur ce marché.
D’autre part, les installateurs se sont formés à la manipulation de ces nouveaux fluides, et la profession s’est engagée volontairement à réduire plus rapidement que le calendrier F-Gas les émissions de GES, c’est-à-dire 2022 à la place de 2025 pour les appareils dont la charge est inférieure à 3 kg.
Depuis plusieurs années la tendance du marché des appareils réversibles détente directe de 2 à 17 kW est positive voire très positive et ce malgré une TVA maximale à 20%, aucune aide des pouvoirs publics comme le CITE, une faible utilisation du mécanisme des CEE. Ces produits répondent aux besoins du marché. A ce jour il n’y a aucun signe qui permette de prédire que cette tendance va changer.

Ventilation des bâtiments

Logement individuel

Le marché de la ventilation domestique est en croissance avec une hausse générale de 3,4%.

Marché Ventilation logement individuel 2018

Le marché hygroréglable est en forte hausse (+8,9%) et reflète le dynamisme du marché des maisons individuelles neuves. Contrairement aux perspectives 2018 où nous espérions un regain de l’activité en rénovation lié à une accélération du remplacement du parc existant, le marché de la rénovation a été relativement stable.
L’embellie observée l’année dernière pour la ventilation double flux s’est avérée de courte de durée, et les chiffres repartent à la baisse (-7,1%) même si les machines haute efficacité tirent mieux leur épingle du jeu.

Bâtiments collectifs

Marché Ventilation logement collectif 2018

Le marché de la ventilation pour les bâtiments collectifs et tertiaires est en croissance au global (+3,2%) avec des disparités selon les segments. La forte augmentation des mises en chantiers de bâtiments d’habitation collective observée fin 2017 ne pas s’est retranscrit dans les ventes de caissons collectifs C4 (marché stable), même si l’on observe une reprise des ventes fin 2018. Il semblerait que ce soit les caissons C4 destinés aux bâtiments tertiaires qui ralentissent le marché.
Globalement, le marché des produits destinés aux bâtiments tertiaires est en progression de l’ordre de 5% avec le segment des ventilations double flux en hausse de 5,8%, notamment grâce au marché des centrales à échangeur rotatif et vraisemblablement à un transfert des ventes des CTA de petits débits (< 15 000 m³/h). Ce qui est le reflet de la reprise du marché de la construction.
A noter, la belle performance des caissons de ventilation simple flux équipés de motorisation basse consommation. L’intérêt pour cette technologie se confirme en neuf comme en rénovation, encouragé par le règlement européen sur l’éco-conception.

Uniclima

Partager cette information :

Mots-clés attribués à cet article :
bâtimentéconomieénergieéquipement thermiquemaisonUniclima

Articles sur le même sujet

Pourquoi purifier l’air intérieur ?

L’air intérieur est jusqu’à 8 fois plus pollué que l’air extérieur, or nous passons près de 90% de notre temps

Chauffe-eau électrique HPC2

Expert en systèmes de production d’eau chaude sanitaire, Chaffoteaux a mis les dernières technologies dans sa gamme de chauffe-eau électrique

La VMI de Ventilairsec ventile et filtre l’air intérieur

Ventilairsec fête les 30 ans de son système de Ventilation Mécanique par Insufflation (VMI), solution de ventilation et de filtration

Travaux d'intérieur Falcowork