Revue Maisons Paysannes de France : l’humidité dans le bâti ancien | Maison et Energie

Revue Maisons Paysannes de France : l’humidité dans le bâti ancien

Revue Maisons Paysannes de France : l’humidité dans le bâti ancien

DR

A l’heure des grands enjeux de la rénovation énergétique du parc immobilier existant, le numéro 203 de la revue Maisons Paysannes de France rappelle quelques points de vigilance ainsi que des solutions de réhabilitation et d’économies d’énergie du patrimoine bâti ancien traditionnel. Les maisons anciennes savent nous protéger de la pluie, du froid ou du soleil ; mais leur construction, leur rapport au sol, les transferts de l’eau à travers les parois, tout est en équilibre subtil. Le résultat est un « taux d’humidité » indispensable au bâti mais qui ne doit pas générer d’inconfort.
Cette revue présente les méthodes traditionnelles adaptées au bâti ancien professées par Maisons Paysannes de France depuis sa création. Elle offre aussi une analyse de quelques nouvelles méthodes testées par le réseau des bénévoles de l’association : injection de produits hydrophobes, contre-champs électriques ou électromagnétiques, avec ou sans alimentation, flux laminaires, électro-osmose… Pas toujours les plus adaptées au bâti ancien – notamment en matière d’isolation – ces nouvelles méthodes ne doivent être mises en œuvre qu’après une expertise poussée du bâtiment. Souvent utilisées en complément des méthodes traditionnelles dans des cas spécifiques, elles peuvent néanmoins aider à résoudre certains problèmes.

O.R.

Partager cette information :


Articles sur le même sujet

Livret d’entretien de votre installation de chauffage

L’association des professionnels des systèmes à eau chaude Energies et Avenir publie un « Livret d’entretien de votre installation de

Le potentiel d’économies d’énergie des bâtiments Européens

Une étude faite par le cabinet-conseil Ecofys et initiée par la fabricant de produits de chauffage Danfoss, montre que les

Réflecteurs de lumière Espaciel

Les réflecteurs de lumière Espaciel captent la lumière du ciel et la diffusent naturellement dans l’intérieur, de façon à augmenter