Peinture thermorégulante Bioactiv+

Peinture thermorégulante Bioactiv+

DR

L’entreprise bretonne FranceInnov innove avec la peinture thermorégulante Bioactiv+. Basée sur un procédé bioclimatique, elle transforme la chaleur captée et stockée en énergie, et la redistribue aux moments opportuns. Les fluctuations de température sont ainsi naturellement limitées et le confort thermique amélioré en toutes saisons. En été, elle évite à la fois les surchauffes causées par les baies vitrées et limite l’utilisation du climatiseur. Cependant Bioactiv+ ne se substitue pas au chauffage ou à l’isolant. La peinture thermorégulante assure l’inertie en employant les sources de chaleur naturelles, pour obtenir des gains de température pouvant aller jusqu’à 4 degrés et réduire la consommation d’énergie jusqu’à 15%.
Bioactiv+ intègre un procédé validé par le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB). Sa formulation est composée de matériaux à changement de phase directement intégrés dans le revêtement, à l’intérieur de microcapsules invisibles. Ce sont ces matériaux qui permettent à la peinture d’atteindre un bon niveau de performances et d’être un produit fin (1 mm d’épaisseur). Une fois le seuil de température déterminé atteint, les microcapsules se liquéfient pour absorber la chaleur ambiante et vont puiser dans les sources de chaleur gratuites, telles que le soleil à travers les fenêtres, pour stocker l’énergie. Le processus s’inverse en cas de refroidissement de la température : les microbilles, solidifiées cette fois-ci, restituent la chaleur qui avait été précédemment stockée. Celle-ci est ainsi redistribuée dans la pièce pour prolonger la zone de confort thermique.
Existant pour les murs et sols, Bioactiv+ se décline en 3 versions : Bioactiv+ Prim, Bioactiv+ Finition et Bioactiv+ Sol. Les produits de la gamme sont applicables sur tous les supports, une fois le revêtement primaire adapté appliqué. Constitué de composants naturels, Bioactiv+ est une peinture écologique, classée A+, ses émissions de COV (Composés organiques volatils) sont inférieures aux exigences actuelles.

Simulation sur une maison individuelle

Fonctionnement Bioactiv+ de FranceInnov

DR

Une simulation des effets de Bioactiv+ a été effectuée pour une maison individuelle de type RT 2005, sur laquelle des travaux de rénovation ont été réalisés pour améliorer l’efficacité énergétique, le confort et augmenter l’inertie thermique permise par le revêtement. D’une surface habitable de 160 m², cette maison type, non-mitoyenne, possède une hauteur sous plafond de 2,5 m et un volume de 400 m³.
Un calcul des effets de Bioactiv+ en maison individuelle a été effectué en tenant compte de :
– La non-mitoyenneté de la maison optimisant le potentiel des MCP.
– Des besoins énergétiques du logement.
– Des déperditions thermiques de l’enveloppe du bâtiment.
– De sa perméabilité à l’air.
– Des apports internes et solaires et, plus généralement, des « apports gratuits ».
A l’année, une maison non équipée de Bioactiv+ consommerait environ 36 288 kWh, contre 32 544 kWh pour une maison équipée de Bioactiv+, soit une économie de 3 744 kWh/An et 561 Euros par an. Selon FranceInnov, cela correspond à une économie équivalente à une année d’éclairage pour la maison ou à un trajet en avion Paris-New York.

O.R.

Partager cette information :


Articles sur le même sujet

Loi de transition énergétique : quel intérêt pour le particulier?

Publiée durant le mois d’août, la loi de transition énergétique pour la croissance verte favorise la rénovation énergétique et la construction

Le Passeport rénovation énergétique expérimenté à Saint-Etienne

Isabelle Kocher, directeur général du fournisseur d’énergie Engie, et Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne et président de Saint-Etienne Métropole, ont

Une aide de l’Anah pour la rénovation des copropriétés

L’Agence nationale de l’habitat – Anah – propose une nouvelle aide collective pour financer les travaux de rénovation énergétique des