Des murs coupe-feu avec le béton cellulaire Celluma

Des murs coupe-feu avec le béton cellulaire Celluma

DR

Appartenant à la classe Européenne A1 « matériaux non combustibles », le béton cellulaire Cellumat possèdent des propriétés thermiques qui permettent de construire des murs RT 2012/RT 2020, et passifs selon le principe du monomur. Cette technique sans isolants rapportés, et qui sont susceptibles d’être une source de propagation des flammes, est plus sûre et peut limiter l’embrasement généralisé du bâti.
Les enjeux de la transition énergétique et les réglementations thermiques successives ont fait évoluer les pratiques et les techniques constructives. Dans un souci de traitement des ponts thermiques, l’ITE s’est fortement développé dans la construction de bâtiments d’habitation et avec lui l’augmentation progressive de l’épaisseur des isolants. Cette nouvelle masse combustible représente un facteur de risque incendie. De plus, la diversité des matériaux d’isolation utilisés et les différentes réactions au feu qu’ils peuvent engendrer (feu couvant par exemple) présentent également de nouveaux risques pour les immeubles. La sécurité incendie dans les bâtiments d’habitation dépend en grande partie des matériaux de construction qui ont été utilisés et de la configuration des lieux.
Ininflammable, le béton cellulaire Cellumat n’alimente pas le feu ni ne contribue à la combustion car il ne peut être consommé par le feu. Il n’émettra donc aucune fumée toxique, source de près 75% des décès dues aux incendies. En cas d’incendie, ce béton conserve sa résistance mécanique (R), ses qualités d’étanchéité aux flammes (E) et d’isolation thermique (I). Même en cas d’exposition prolongée à une forte température, la structure du matériau n’est pas influencée, il ne fond pas et ne se déforme pas. Il évite ainsi les risques de propagation des flammes et prévient les risques d’effondrement du bâtiment. Les blocs en béton cellulaire Cellumat limitent le risque de propagation du feu via les façades. L’incendie en façade se propage souvent par la surface du revêtement de façade, d’un compartiment à l’autre par l’intérieur ou l’extérieur, ou au sein de la façade par le biais des composants combustibles (isolants) ou de la lame d’air ventilée située derrière le revêtement.

Produits Maxibloc et Gigabloc de Cellumat

Maxibloc et Gigabloc de Cellumat

DR

Le Gigabloc permet, suivant l’épaisseur de la cloison, la réalisation de parois jusqu’à 24 m de hauteur. Le grand module de 120 x 60 cm permet de construire rapidement. A l’aide d’une petite grue de chantier, le rendement de pose est de minimum 10 m²/h.
Le Maxibloc est manuportable ; en épaisseur 17,5 cm et pour un mur de 20 m de longueur, le EI s’élève à 240 min.
Les blocs Cellumat sont certifiés A+, ils ne génèrent pas de poussières ni de particules dans l’air, et sont entièrement minéraux et recyclables à 100%. Certifié ISO 1400, le fabricant de matériaux de construction Cellumat possède une usine à Valenciennes, dans le Nord.

O.R.

Partager cette information :


Articles sur le même sujet

Bloc porteur biosourcé Naturbloc Bois

Anticipant l’évolution réglementaire, notamment le label E+C-, Alkern innove en maçonnerie avec le Naturbloc Bois, un bloc porteur et isolant

Les Maisons de Loire construit sa première MEPOS dans le Loiret

Constructeur de maison individuelle dans le Loiret et Loir-et-Cher, Les Maisons de Loire a inauguré sa première maison à énergie

Lecobloc, un bloc à double isolation

Le fabricant France Bâti Innovation a imaginé Lecobloc, un bloc à double isolation destiné au marché de la construction de