Une étiquette d’efficacité énergétique obligatoire | Maison et Energie

Une étiquette d’efficacité énergétique obligatoire

À partir du 26 septembre 2015, tous les appareils générateurs de chaleur et ballons dont la puissance est inférieure à 70 kW et les ballons jusqu’à 500 litres devront être marqués d’une étiquette d’efficacité énergétique. Il s’agit d’une exigence de l’Union Européenne (Directive ErP 2015). Pompes à chaleur, chaudières et cogénérateurs seront étiquetés comme les appareils électriques tels que les réfrigérateurs, les sèche-linge, les téléviseurs et les machines à laver. L’utilisation de différentes couleurs et lettres permet à l’utilisateur de déterminer l’efficacité énergétique d’un produit en un coup d’œil.

Signification des lettres

Les étiquettes suivent le principe « A à G » déjà appliqué aux appareils électroménagers, complété par une identification visuelle via l’utilisation de différentes couleurs. Ces étiquettes classent les produits individuels en catégories. De même, les combinaisons vendues sous la forme d’un ensemble devront également être étiquetées.
Au départ, les générateurs de chaleur seront regroupés en neuf catégories d’efficacité, allant de A++ à G. Les catégories A à G incluront différents types de chaudières conventionnelles, tandis que les catégories A+ et A++ promouvront l’utilisation d’unités de cogénération ou de systèmes qui favorisent l’utilisation de sources d’énergie renouvelables. Les chauffe-eau seront regroupés uniquement dans les catégories A à G.
De nouvelles catégories d’efficacité seront appliquées à partir de 2019. La catégorie A+++ sera ajoutée pour les générateurs de chaleur et la catégorie A+ pour les chauffe-eau. Les catégories E à G seront supprimées pour les deux groupes de produits.

Une étiquette d'efficacité énergétique obligatoire

Cliquez sur l’image pour l’agrandir.
Schéma explicatif de l’équipementier e.l.m. Leblanc. DR

Des étiquettes aussi pour les systèmes

En plus des étiquettes de produits individuels, les étiquettes des systèmes doivent également fournir des informations d’évaluation énergétique. L’efficacité des systèmes sera améliorée par différents systèmes de régulation, systèmes thermiques solaires pour la production d’eau chaude et/ou le chauffage central, ainsi que des systèmes en cascade. L’impact sur l’efficacité d’un générateur de chaleur sera calculé en fonction des composants du système. Ce calcul influera à son tour sur la classification figurant sur l’étiquetage.
Le vendeur du système de chauffage, généralement l’installateur, est responsable du bon étiquetage.

O.R.

Une vidéo explicative de l’équipementier e.l.m. Leblanc :

 

 

Partager cette information :


Articles sur le même sujet

Sowee pilote désormais le chauffage électrique pièce par pièce

Après le pilotage du chauffage individuel au gaz lancé il y a 1 an, la station connectée Sowee évolue en

Ascenseur connecté New Gen2

Le fabricant américain Otis dévoile une nouvelle génération d’ascenseur intelligent adapté à la transformation numérique des usages au cœur des

Maison et énergie : les aspirations des Français selon Promotelec

Dans le cadre de son observatoire annuel, Promotelec a réalisé une synthèse et analyse des enquêtes « Habitants, habitats et