Travaux d'intérieur Falcowork

Ballon thermodynamique Daikin

Connu pour ses pompes à chaleur, Daikin lancera en novembre un nouveau ballon thermodynamique pour la production d’eau chaude sanitaire. La conception de cet équipement repose sur l’association de la technologie des pompes à chaleur à la technologie de l’accumulateur de chaleur, ce qui fait qu’il se compose de 2 unités : un groupe extérieur équipé de la technologie Inverter et un ballon accumulateur de chauffage.
La pompe à chaleur est directement connectée au ballon d’eau chaude sanitaire par une double tuyauterie frigorifique. L’eau froide rentre dans le ballon pour venir se réchauffer dans un échangeur semi-instantané et ressort chaude à la température de consigne vers le réseau de douche. Le fluide frigorigène circule entre le groupe et le ballon d’eau chaude pour stocker de l’énergie afin de produire de l’eau chaude sanitaire en semi-instantanée.
Le groupe extérieur sera fabriqué en Tchéquie et le ballon accumulateur en Allemagne.

Principe de fonctionnement du ballon thermodynamique Daikin

Cliquez sur l’image pour l’agrandir.

Trois fois moins d’électricité qu’un système traditionnel

Les performances cumulées de la pompe à chaleur (PAC) et de l’accumulateur de chaleur permettent de réaliser des économies d’énergie. La PAC réduit jusqu’à 70% l’énergie nécessaire à la production de l’eau chaude ; sur le ballon, la production semi-instantanée d’eau chaude, couplée à l’absence d’énergie supplémentaire au cycle de désinfection de l’eau, génèrent de nouveaux gains énergétiques.
Selon Daikin, la combinaison de ces deux technologies permet à son ballon thermodynamique de consommer trois fois moins d’électricité qu’un ballon de production d’eau chaude sanitaire classique. Il est par ailleurs compatible avec tous les tarifs EJP et Tempo d’EDF, offrant la possibilité d’éviter la consommation d’électricité pendant les heures pleines où le prix de l’électricité est le plus élevé.
Avec un coefficient de performance de 2.9 pour le modèle de 300 L et de 3 pour le modèle de 500 L, le ballon thermodynamique est de classe A – ERP 2015.

Le ballon

Ballon thermodynamique Daikin

DR

Proposé en deux capacités, 300 L et 500 L, le ballon thermodynamique Daikin a été conçu telle une cuve renfermant un échangeur en inox annelé d’une capacité d’environ 29 L. L’énergie stockée dans cet échangeur permet la production de l’eau chaude en semi-instantanée à l’ouverture du robinet d’eau. L’absence de stockage d’eau potable dans le ballon accumulateur influe fortement sur la qualité de l’eau ainsi produite ; plus hygiénique, elle élimine tout risque de légionelles.
Cette technologie bannit certains équipements qui ne sont plus nécessaires : échangeur à plaques, anode, vase d’expansion et système de stratification. Le ballon thermodynamique Daikin élimine aussi un certain nombre de contraintes connues des ballons traditionnels telles que le risque de corrosion, le dépôt de tartre, les fuites, provenant de groupe de sécurité.
Le ballon de 300 L mesure 0,60 m de large sur 1,75 m de hauteur et occupe 0,37 m² de surface au sol. Equipé de poignées pour faciliter son transport, il est fabriqué en polypropylène, un matériau léger, ce qui lui confère un poids de 65 Kg (pour le modèle de 300 L) contre environ 80 Kg pour un ballon classique en acier.

La pompe à chaleur

La pompe à chaleur Inverter de Daikin peut se connecter au ballon accumulateur avec une distance maximale de 20 m de distance au moyen de liaisons frigorifiques. Elle est prévue pour fonctionner sur une plage comprise entre – 15°C et + 35°C. L’équipement d’un appoint électrique est proposé en cas de plages nécessaires plus étendues, ou comme solutions de secours en cas de dysfonctionnement du groupe. La pression sonore de la pompe à chaleur est de 46 DbA.

Connectable aux panneaux solaires auto-vidangeables

Il est possible de raccorder ce ballon à des panneaux solaires hors pression placés en toiture d’une maison. Nul besoin d’ajouter un équipement complexe supplémentaire pour permettre cette connexion car le ballon accumulateur dispose de sorties de tuyauterie solaires pré-montées en usine. L’installateur n’aura plus qu’à monter un kit d’extension solaire sur ces deux sorties.
La cuve intègre dès sa fabrication un tube appelé « canne solaire » disposée au centre de l’échangeur inox. L’eau récupère de l’énergie dans les capteurs solaires puis redescend directement dans le ballon par cette canne solaire qui dispose d’orifices pour diffuser la chaleur.
Par rapport à un chauffe-eau solaire pressurisé, le système de panneaux auto-vidangeables ne présente pas de risque de gel en hiver et ne nécessite donc pas de glycoler le circuit caloporteur.

O.R.

Partager cette information :


Articles sur le même sujet

Gamme de chauffe-eau thermodynamique Estia

Toshiba propose son chauffe-eau thermodynamique Estia monobloc conçu pour fournir de l’eau chaude sanitaire jusqu’à 60°C, sans appoint électrique. Il

Chauffe-bain gaz « prêts à l’emploi » Fluendo Plus

Décidément très fécond en ce début d’année, Chaffoteaux lance une troisième série de chauffe-eau : la gamme de chauffe-bain gaz

Chauffage/chauffe-eau : Prêt Solutions HPE à partir de 0%

En partenariat avec la banque Solfea, Chaffoteaux lance le Prêt Solutions HPE, une offre de prêt unique à un taux

Travaux d'intérieur Falcowork